18.08.2022

Une nouvelle approche de la recherche: le Beobachter s’associe aux citoyennes et citoyens

Chaque année en Suisse, plus de 400 enfants sont victimes d’un accident sur le chemin de l’école. C’est plus de 400 de trop. Le Beobachter lance donc l’action «Achtung Schulweg! Wo lauert die Gefahr?» (Attention sur le chemin de l’école! Où se trouve le danger?) et invite les citoyennes et citoyens à partager leurs expériences et leurs observations afin d’améliorer la sécurité. En collaboration avec la plateforme de recherche CORRECTIV CrowdNewsroom, le Beobachter documente les endroits où le chemin de l’école est particulièrement dangereux.

Les parents savent généralement exactement où se trouvent les endroits risqués sur le chemin de l’école de leurs enfants. Cependant, les autorités ne les écoutent pas toujours. Il existe désormais un point de contact: le Beobachter lance pour la nouvelle année scolaire l’action «Achtung Schulweg! Wo lauert die Gefahr?» (Attention sur le chemin de l’école! Où se trouve le danger?). Pour ce faire, le magazine collabore avec la plateforme de recherche indépendante et à but non lucratif CORRECTIV CrowdNewsroom.

Les participantes et participants accèdent au questionnaire via un code QR ou sur le site www.achtung-schulweg.ch. Il leur sera non seulement demandé de préciser la limitation de vitesse et la durée du trajet, mais aussi d’indiquer l’emplacement exact de la zone dangereuse et de fournir une photo de celle-ci. La période de collecte de l’action s’étend jusqu’au 25 septembre 2022.

Le hashtag #AchtungSchulweg doit permettre de toucher le plus grand nombre de personnes possible sur les réseaux sociaux et les inciter à participer. Les participantes et participants peuvent également utiliser une lettre type pour agir de leur côté et demander aux autorités d’intervenir, par exemple en réduisant la limitation de vitesse à 30 km/h autour de l’école. L’équipe conseil du Beobachter vous donne des réponses aux questions juridiques concernant les pétitions, les contestations et le droit relatif à la circulation routière. 

À l’aide des messages de la population, le Beobachter peut ainsi repérer où se situent les plus grands dangers sur le chemin de l’école et les documenter de manière exhaustive. La rédaction du Beobachter analyse ensuite les messages avec le soutien d’expertes et experts et montre, à l’aide d’exemples, pourquoi les endroits dangereux n’ont pas encore été sécurisés. Fin octobre, le Beobachter publie les résultats dans un article.

Dominique Strebel, rédacteur en chef du Beobachter, déclare: «C’est ainsi que fonctionne le Beobachter: les lectrices et les lecteurs signalent des problèmes, le Beobachter enquête, publie, coache et met en réseau. Nous donnons ainsi la parole aux personnes et aidons à résoudre les problèmes. La coopération avec CrowdNewsroom donne un élan supplémentaire à cette approche.»

Marc Engelhardt, directeur de CORRECTIV CrowdNewsroom déclare: «Avec des recherches citoyennes comme celle-ci, les personnes concernées participent à la recherche dès le début, ce qui permet de découvrir et de remédier collectivement et de manière efficace à des dysfonctionnements tels que des trajets scolaires dangereux.» En Allemagne, où CrowdNewsroom a été créé, cela a déjà été réalisé à plusieurs reprises. La plateforme de recherche CORRECTIV CrowdNewsroom est une société à responsabilité limitée à but non lucratif basée à Berne et dont l’objectif est de renforcer la démocratie grâce à des recherches citoyennes.

Les deux membres de la rédaction du Beobachter en charge du sujet sont Thomas Angeli et Chantal Hebeisen. Marc Engelhardt supervise le projet du côté de CORRECTIV CrowdNewsroom. L’action est menée en partenariat avec le magazine des parents Fritz+Fränzi et Pro Juventute.

Ringier Axel Springer Suisse SA

Corporate Communications