Le Temps: la Fondation romande Aventinus rachète Le Temps SA à Ringier Axel Springer Suisse SA

Le Temps: la Fondation romande Aventinus rachète Le Temps SA à Ringier Axel Springer Suisse SA

Pour des raisons stratégiques, Ringier Axel Springer Suisse SA a décidé de se désengager du quotidien de Suisse romande Le Temps et de céder ses parts à la Fondation Aventinus dont l’objectif est de soutenir un journalisme de qualité indépendant et diversifié. Le manque de synergies avec son portefeuille de publications, qui se compose principalement de magazines, a été le facteur déterminant ayant motivé la décision de l’éditeur. Cette vente à Aventinus garantira l’avenir à long terme du quotidien et de sa centaine d’emplois. La Fondation entend maintenir Le Temps en tant que journal de qualité indépendant en reprenant l’intégralité de la rédaction. Stéphane Benoit-Godet, son actuel rédacteur en chef, quittera son poste pour occuper les mêmes fonctions au sein du magazine L’illustré, du même éditeur.

 

Les avantages du modèle de la fondation

«Le Temps est un quotidien de grande valeur d’une importance centrale pour la Suisse romande et au-delà», explique Alexander Theobald, CEO de Ringier Axel Springer Suisse. «Et de fait, compte tenu du positionnement de notre maison d’édition, nous ne sommes pas en mesure de lui garantir à l’avenir la sécurité qu’il mérite.» En tant que quotidien de Suisse romande, Le Temps n’a pu profiter que de façon très limitée d’éventuelles synergies au sein du portefeuille de Ringier Axel Springer Suisse.

L’entreprise de médias Ringier Axel Springer Suisse en est donc arrivée à la conclusion qu’il serait plus prometteur à long terme de confier cet engagement à une fondation réputée. «La reprise du journal Le Temps par Aventinus est une bonne nouvelle», déclare Alexander Theobald. «Dans le paysage médiatique suisse, le modèle de la fondation est un phénomène nouveau, qui a néanmoins déjà fait ses preuves avec des quotidiens de qualité en France et au Royaume-Uni. Avec la Fondation Aventinus, la pérennité à long terme du journalisme de qualité que Le Temps revendique est garantie en Suisse romande. La Fondation, indépendante financièrement, dispose d’un excellent réseau en Suisse romande. Cette solution offrira par conséquent au journal des bases solides. Au vu des conditions de marché actuelles, il s’agit là d’une situation optimale pour une publication telle que Le Temps».

 

Garantie d’un avenir indépendant à long terme

«Le Temps est une voix importante de la Suisse romande et nous remercions Ringier Axel Springer Suisse pour l’engagement dont il a fait preuve jusqu’ici à l’égard du journal», déclare François Longchamp, président de la Fondation Aventinus et ancien président du Conseil d’Etat de Genève. «Nous sommes fiers de reprendre la direction de ce journal important et d’accueillir bientôt l’équipe de rédaction à Genève. Nous nous sommes fixés comme mission de soutenir et de promouvoir des médias de grande qualité, diversifiés et autonomes en Suisse romande. Dans cette période de turbulence que traverse actuellement le monde des médias, nous allons pouvoir aider l’équipe de rédaction du quotidien à assurer à ce titre un avenir économique à long terme».

La Fondation Aventinus a été fondée en octobre 2019 grâce au soutien de plusieurs fondations dont notamment la Fondation Leenaards, la Fondation Jan Michalski pour l’écriture et la littérature et la Fondation Hans Wilsdorf. De nombreux mécènes privés ont également apporté un soutien essentiel. La Fondation Aventinus et ses fondateurs attachent une grande importance à l’indépendance. Pour cette raison, les fondations donatrices renoncent à se faire représenter au comité directeur d’Aventinus; par ailleurs, le conseil d’administration du journal Le Temps ne comprendra aucun membre issu d’Aventinus ou des fondations donatrices.

 

Réorganisation

Afin de préparer l’acquisition du Temps, la Fondation Aventinus a constitué il y a quelques mois un groupe de travail composé d’experts reconnus de la communication et des médias, dont Eric Hoesli, qui fut le premier rédacteur en chef du journal Le Temps, Irène Challand, Abir Oreibi, Tibère Adler, Yves Daccord et Pascal Meyer. Ce groupe est désormais chargé d’assurer la transition opérationnelle, de nommer la nouvelle équipe de direction (directeur de la rédaction, directeur financier et directeur administratif) du titre et de définir l’orientation stratégique pour les années à venir.


D’ici l’achèvement de la transaction, Aventinus se chargera de nommer le nouveau conseil d’administration du journal qui sera composé de cinq à six membres, sous la présidence d’Eric Hoesli. Par ailleurs, en décembre dernier, la Fondation a annoncé l’acquisition d’une participation minoritaire dans Heidi Media SA et vient d’engager des discussions sur la reprise de ce portail d’informations. Ces démarches devraient donc offrir d’autres possibilités de synergies pour le journal Le Temps qui contribueront ainsi à le consolider.

Ringier Axel Springer Suisse SA

Corporate Communications