«L’argent des pharmas en suisse»: 182 millions de francs pour les médecins et les hôpitaux

«L’argent des pharmas en suisse»: 182 millions de francs pour les médecins et les hôpitaux

Les médecins suisses ont reçu beaucoup moins d'argent de l'industrie pharmaceutique l'année dernière. Alors que l'année précédente (2019), ceux-ci ont reçu un total de 11,4 millions de francs pour les frais de participation à des congrès, les honoraires de conseil et les dépenses générales, en 2020, ils n’ont reçu que six millions de francs. Cette diminution est probablement liée au fait qu'en 2020, en raison de la situation sanitaire, beaucoup moins de congrès médicaux et de cours de formation continue ont été organisés.

Les hôpitaux et autres organisations de soins de santé ont également reçu une allocation financière moindre: Avec 93,4 millions de francs, les sommes versées à ce secteur sont inférieures de 13 millions de francs à celles de l'année précédente. Ces fonds concernent principalement des parrainages d'hôpitaux, de sociétés professionnelles et d'autres organisations du secteur de la santé, comme les réseaux locaux de médecins. La baisse de ces paiements est également susceptible d'être liée à la situation du coronavirus et à la limitation de la formation continue qui en résulte.

En revanche, l'argent que l'industrie pharmaceutique a transféré aux hôpitaux spécifiquement pour leur recherche clinique a fortement augmenté l'année dernière: un total de 82,7 millions de francs. L'année précédente, ce montant n'était que de 68,9 millions de francs. Cette augmentation est vraisemblablement due à un plus grand nombre de projets de recherche en lien avec le Covid-19. 

Tout ce qui précède porte à environ 182 millions de francs le montant total de l'argent transféré par l'industrie pharmaceutique aux médecins, hôpitaux, associations professionnelles, groupes de patients et autres organisations de santé en 2020. Ce montant est légèrement inférieur au montant record de l'année précédente, qui était de 187,1 millions de francs.

Les cinq entreprises pharmaceutiques ayant les dépenses les plus élevées sont les suivantes:

Novartis             29,3 millions de francs

Roche                26,6 millions de francs

Pfizer                 19,3 millions de francs

Astra Zeneca     11,5 millions de francs

Bayer                  8,3 millions de francs

Le Beobachter évalue en détail les données d'un total de 60 entreprises pharmaceutiques en Suisse depuis 2016. Depuis 2019, il le fait en collaboration avec les autres membres suisses du Ringier Axel Springer Research Network: Handelszeitung et Blick. L'objectif est de créer la transparence dans le secteur de la santé, qui est au centre de la société. Les entreprises pharmaceutiques publient toutes leurs informations sur leurs propres fiches techniques, mais «personne ne cherche sur 60 sites internet d'entreprises différentes si et combien d'argent son médecin de famille a reçu», dit Dominique Strebel, rédacteur en chef du Beobachter. «Pourtant, ces chiffres sont bel et bien publics. Grâce au traitement détaillé effectué par le ‹Ringier Axel Springer Research Network›, nous créons ici la transparence et rendons les chiffres facilement accessibles à tous sur pharmagelder.ch

En 2015, l'industrie pharmaceutique a pris un engagement d'autorégulation pour divulguer les avantages financiers qu’elle verse au personnel, aux organisations et aux institutions du secteur de la santé. Depuis lors, plus d'un milliard de francs ont été versés en Suisse. Les entreprises utilisent cet argent pour inviter des personnes à des congrès, payer les honoraires de consultants, les frais de déplacement, d'hébergement ou de repas. Certains fonds sont versés sous forme de dons aux hôpitaux et aux associations ou de parrainage de pharmacies, d'autres sont utilisés pour payer les honoraires des conférences.

«L’argent des pharmas en suisse» est un projet du Ringier Axel Springer Research Network. Dans ce réseau international, des journalistes de différents médias travaillent ensemble sur des recherches transnationales, fondées sur des données ou des enquêtes. Les médias suivants en font partie: Welt et Bild (Allemagne), Politico (Belgique), Pulse (Nigeria), Onet (Pologne), Business Insider (Royaume-Uni), Aktuality.sk (Slovaquie), Libertatea (Roumanie), Blic (Serbie), Blikk (Hongrie) ainsi que Beobachter, Blick et Handelszeitung (Suisse).

Lien: pharmagelder.ch

 

Ringier Axel Springer Suisse SA

Corporate Communications