«Vallée digitale suisse» 2021: voici les six finalistes

«Vallée digitale suisse» 2021: voici les six finalistes

Les projets numériques innovants et les bonds technologiques ne voient pas seulement le jour dans les métropoles ou les centres urbains. Souvent, ce sont les régions rurales qui sont des lieux de progrès: la créativité est fréquemment plus nécessaire loin des centres, et la flexibilité et la rapidité y sont plus grandes.

En collaboration avec des représentants suisses renommés de l’innovation, la Schweizer Illustrierte et L’illustré mettent donc en lumière les régions rurales qui jouent un rôle de pionnier dans le domaine de la numérisation.

Sur un total de 27 initiatives numériques provenant de toutes les régions de Suisse, le jury de haut niveau composé d’expertes et d’experts de l’économie, de la politique et de la recherche a sélectionné les six vallées qui participeront à la finale. Ces dernières seront présentées dès aujourd’hui à la Suisse pendant six semaines via des reportages conséquents dans la Schweizer Illustrierte et L’Illustré. Les lectrices et les lecteurs peuvent choisir la vallée la plus numérique de Suisse parmi les finalistes en participant au vote ouvert dès à présent. La vallée gagnante sera annoncée lors de la Journée suisse du digital le 10 novembre. Voici les finalistes:
 

  • La région touristique d’Arosa-Lenzerheide. L’ancrage numérique convivial de la «terre d’ours d’Arosa» a séduit le jury, tout comme les outils numériques de la «Lenzerheide Marketing und Support AG».
     
  • L’Engadine est une pionnière de la numérisation depuis 2013. La communauté «miaEngiadina», qui comprend également l’espace de travail «Office Caravan», a réussi à faire de la numérisation une véritable valeur ajoutée pour l’Engadine et sa population au cours des huit dernières années.
     
  • L’UNESCO Biosphère Entlebuch était la première de son genre dans le monde. Les habitants de l’Entlebuch ont maintenant adapté cet esprit pionnier à l’ère numérique. En collaboration avec l’Entlebucher Anzeiger, ils ont rendu publiques des dizaines d’initiatives numériques de leur région. Ces dernières vont de la recherche sur les marais à l’aide de drones au yodel numérique via un code QR.
     
  • Le canton de Fribourg a impressionné le jury avec la plateforme «Kariyon.ch» de Matran, avec l’interaction réussie entre le canton, la commune et les entreprises locales qui s’est révélée pratique en un rien de temps, même pendant la période du Covid-19.
     
  • Dans le Haut-Valais, l’école de Bratsch est probablement l’un des exemples les plus impressionnants de la manière dont une vallée peut trouver un nouvel élan grâce à l’esprit pionnier du numérique. Le pouvoir d’attraction de cette école modèle a non seulement mis fin à la désertification rurale, mais a même amené de nouvelles familles dans la vallée.
     
  • Dans le Bas-Valais, tout au fond du Val de Bagnes, «Blue Ark Entremont SA» a mobilisé toute une vallée autour du thème de l’eau. Des outils numériques innovants permettent aux habitants, entreprises locales et communes d’utiliser cette précieuse ressource avec efficacité et parcimonie au quotidien. Un véritable exemple à imiter.
     

Le jury qui a sélectionné les vallées finalistes est de premier ordre: Roland Siegwart, professeur de robotique à l’EPFZ, et Martin Rajman, de l’EPFL, représentaient le monde scientifique. La Fondation Gebert Rüf, qui promeut des initiatives éducatives pionnières dans la transformation numérique, était représentée par sa directrice Pascale Vonmont, titulaire d’un doctorat en chimie de l’EPFZ. Andreas Krümmel, CEO de Generali Suisse, a apporté ses connaissances en tant qu’expert chevronné des start-up; Florian Maag, expert en communication de Swisscom, qui relie numériquement la Suisse jusque dans les régions périphériques, a représenté le Chief Digital Officer Roger Wüthrich-Hasenböhler. A l’interface entre la politique et les initiatives numériques, la conseillère nationale zurichoise Judith Bellaiche, en tant que directrice de l’Association des entreprises numériques Swico, et la conseillère aux Etats fribourgeoise Johanna Gapany ont apporté leurs connaissances au jury. Diana Engetschwiler, cheffe de la Journée du digital, était présente pour l’initiative nationale transversale digitalswitzerland, et Christian Wenger du cabinet d’avocats Wenger & Vieli était membre du jury en tant que président de la Swiss Autonomous Valley.

Parmi les six vallées finalistes sélectionnées par le jury, les lectrices et les lecteurs vont maintenant choisir le vainqueur du concours de cette année. Le vote en ligne sur digi-tal-schweiz.ch est désormais ouvert et durera jusqu’au 31 octobre. La vallée gagnante sera annoncée lors de la Journée du digital le 10 novembre et sera ensuite célébrée comme il se doit lors d’une fête qui aura lieu dans la «Vallée digitale suisse» 2021.

 

Ringier AG

Corporate Communications